Le blues de la rentrée

On y est : les enfants sont à l’école, les vacances commencent enfin pour les parents, les inscriptions à la danse, au foot, au hockey, chez les scouts, au club d’échecs (rayez les mentions inutiles) sont bientôt finalisées. On essaie de caler dans l’agenda très serré de cette fin d’année civile l’ensemble des jolis projets qu’on a reporté sans cesse durant ces neufs derniers mois.

tumblr_njr7dw2CKz1u3ptkco1_500

Pas moi.

J’aimerais être entrain d’organiser mon mariage. Si c’est en hiver, je veux des rondins de bois, des bougies blanches de différentes tailles, des pommes de pin, une étole toute douce en laine avec un nœud en satin. Je veux que chaque invité ait un bidule qui scintille quand on l’allume à notre entrée dans la salle. On offrira aux invités une fiole pour faire son propre rhum arrangé avec une petite étiquette « Mademoiselle et Chéri XX/XX/XXXX ». On mangera de la raclette. On est comme ça nous, pas comme les autres. Si c’est en été, on louera un joli domaine en croisant fort fort fort les doigts pour qu’il fasse beau, les enfants gambaderont, on installera une fontaine à mojitos et j’aurai un bouquet avec de la gypsophile.

J’aimerais attendre un bébé. Me poser mille questions : est-ce que c’est un garçon ? Ou une fille ? Est-ce qu’il aura mes yeux ? Tes sourcils ? Est-ce que tu crois qu’il sera caractériel comme moi ? Attentionné comme toi ? Et tu penses qu’on sera de bons parents ? Tu crois que le chat va s’y faire ?

J’aimerais avoir ma maison à moi. Pouvoir mettre du papier peint effet palettes de bois derrière la tête de lit. Et des briquettes derrière le poêle à bois. Pouvoir percer les murs et accrocher des trucs sans se dire que ça va être la galère de reboucher tout ça « quand on partira ». Avoir une cuisine avec un ilot central composé des plaques de gaz et de plein plein de rangements pour entasser des moules à  gâteaux de toutes les formes. Un grand plan de travail pour apprendre à mon fils ou à ma file à cuisiner. Lui foutre de la farine sur le bout de son petit nez. Pouvoir discuter avec Chéri ou les copains en même temps que je cuisine.

J’aimerais avoir un CDI. Ne plus me dire que dans X mois je serai de nouveau chômage et qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de mes journées si je ne retrouve pas de boulot tout de suite et comment on va faire pour le loyer et si et ça…

Mais je n’en suis pas là.

Je ne sais pas si je suis malheureuse. Je n’ai pas su répondre à Chéri quand il m’a posé la question. Je l’ai blessé mais je ne pouvais pas mentir et dire que j’étais heureuse alors que je sens un vide en moi.

A l’heure actuelle je n’ai pas de projets, pas d’avenir. Je ne sais pas ce que je serais demain. Un jour, peut-être, je deviendrais sa femme, nous aurons des enfants, j’aurai un job pas forcément très bien payé mais pour lequel j’aurai envie de me lever chaque matin et qui me permettra d’avoir une vie sympa, une jolie maison.

On est pacsé mais pour moi cela n’avait rien de romantique. C’est vrai qu’on a fait une petite fête entouré de notre famille. On a ri, les bulles ont pétillé mais mon moral n’était pas au beau fixe. Faut dire qu’on ne part pas en vacances cette année et ce n’est pas vraiment une décision d’un commun accord. Il m’a organisé des petits trucs à droite à gauche et même si l’intention est adorable, je n’ai franchement pas de goût en ce moment… Ce doit être relou de vivre avec moi en ce moment. Fatiguée, aigrie, à fleur de peau… Tout les symptômes du blues de la rentrée.

Publicités

Zone de confort en mutation

Il y a quatre mois je plaquais mon boulot et mon appart pour emménager avec Chéri à une centaine de kilomètres de ma zone de confort nouvellement établie depuis mon emménagement début 2016.

Voilà… j’avais trouvé un bon primeur, une boulangerie qui ravissait mes papilles et une restau pas cher et top à deux pas de chez moi… il fallait déjà tout abandonner !

J’ai commencé fort : j’ai pris rendez-vous chez un coiffeur pas loin de mon nouveau boulot seulement une semaine après avoir emménagé dans ma nouvelle ville ! Tout le monde sait que confier mes cheveux à des inconnus est source de terreurs nocturnes, de crises d’angoisse d’appréhension (le résultat est là, 15% plus cher qu’avant mais il est là) #Ouf #Sauvée .

tumblr_ohy6skTCny1rfd7lko1_500

Puis il a fallu se choisir un nouveau médecin traitant en quatrième vitesse pour cause de « presque-mourance » sans préavis… Devoir réexpliquer 25 années de traitement, d’opérations, de soins sans omettre quoique ce soit (pas de codéine sinon je meurs merci), faire confiance à un nouveau praticien quand il te dit que ta pilule ne te convient pas alors qu’il t’as vu deux fois (il avait raison !)

Là où j’ai perdu au change, c’est concernant mon esthéticienne. Ancien boulot 25 boulevard Lafayette – ancienne esthéticienne numéro 27 du même boulevard, c’était « la porte à côté » et sans mauvais jeu de mot pour une fois ! Pour ne rien gâcher, sourcils 2€ et lèvres (non je n’ai pas de moustache gniark !) 3€.

 Après le déménagement,  je me suis résignée à m’épiler moi-même, à la pince, souffrant le martyr pendant quatre très long mois… Puis je me suis décidée, je suis allée dans une enseigne bien connue qui commence par « N » et finit par « é ». Premier rendez-vous de la journée, l’esthéticienne ne prend même pas la peine d’arriver en avance pour préparer la salle de soins… Arrivée pile à l’heure du rendez-vous et désinfection des lieux juste devant toi. Pas de musique « parce qu’on est déjà juste niveau timing » (la faute à qui ?) et là… le drame.

Elle commence à essayer de me vendre un contour des yeux de la marque bien connue qui commence par « N » et finit par « é » en déroulant :

Esthé : « Vous pensez à hydrater votre peau ? »

Moi : « Oui »

Esthé : « Vous utilisez quoi ? Si ce n’est pas indiscret »

Moi : « La crème de jour Avène. J’ai la peau sensible »

Esthé : « Sans même le dire ça se voit, vous avez de ces rides autour des yeux ! (Ok connasse merci !). Vous savez le contour des yeux, il faut s’en préoccuper dès l’âge de 20 ans… Vous êtes déjà en retard ! »

Moi : « J’ai déjà essayé mais je n’avais pas constaté de résultats flagrants… Donc j’ai arrêté »

Esthé : « Mais quelle erreur… il faut toujours agir en prévention ! Heureusement que notre soin ldsbjliuzedbuih est riche en ijzheduohlbdil zaiduhzeuirh azudnhpqzlmeu ziefnjize et qu’il pourra rattraper ça ! »

Si tu crois me vendre ton truc plein de cochonneries après m’avoir dit que j’avais des rides au coin des yeux, tu peux te le fourrer où je pense ton tube !

Sans se rendre compte de sa bêtise, elle a osé enchaîner sur la perte d’élasticité du contour de mon visage et sur le côté boule à facettes de ma peau. Je ne vous remercie pas chère esthéticienne… 9€50 pour se faire saper le moral, à 9h un vendredi matin…

PS : elle n’avait pas tort, j’ai bien la peau mixte, la ride du lion qui se creuse et des ridules de déshydration autour des yeux. JE LE SAIS PAS BESOIN DE ME LE RAPPELER ALORS QUE JE TE DEMANDE JUSTE DE ME RENDRE UN PEU MOINS PORTUGAISE. Samedi, j’ai retourné toute ma boîte d’échantillons pour me mettre sérieusement à cette étape « contour des yeux ». Depuis je fais ch*** Chéri en lui demandant s’il ne me trouve pas rajeunie. Il s’agace. Je rigole. Mais sans trop plisser les yeux et le front hein, faut pas déconner !

So Shape : l’heure du bilan

L’heure de la présentation aussi… j’ai complètement zappé de programmer le billet sur le pourquoi du comment !

En bref : aguichée par les #SoShapeResults , #SoShapeChallenge, les couleurs colorées, les petits dictons au dos des berlingots et les shakers trop choupis, j’ai cédé à la tentation.

photodecouv-2

Pour la petite histoire, j’ai perdu 15 kilos avec Weight Watchers avant d’atteindre un palier que je n’ai jamais réussi à franchir (sûrement car j’avais atteint le seuil maximal de mes sacrifices alimentaires).

Depuis trois ans, j’essaie de me faire à l’idée de rester définitivement à ce poids et puis là… TENTATION !

Comme d’habitude, j’ai épluché environ mille blogs, comptes Instagram et tweets afin de m’assurer de l’efficience du produit. Faut dire qu’il faut quand même claquer minimum 40 balles !

Il existe trois formules : rebootremovereborn.

Très honnêtement je ne me voyais pas ingurgiter des aliments liquides pendant un mois, j’ai donc opté pour la cure « moyenne », la remove qui dure 14 jours. Bim, 100 balles dans tes dents ! (J’ai profité d’un code promo trouvé sur le net pour bénéficier de l’option d’élargissement du choix des berlingots, ce qui est somme toute plus sympa !)

Pour cette cure, j’ai choisi : speculoos, chocolat, menthe-chocolat, cappuccino, velouté du jardin et spicy bolo.

Un grand oui sur les saveurs sucrées, je suis une « bouc’ à sucre » comme on dit chez moi. Mention ++ pour le cappuccino et le menthe-chocolat ! Le berlingot Velouté du jardin ressemble à une soupe en brique qu’on pourrait acheter chez Carrouf’ donc rien à redire. En revanche, Spicy Bolo, sans prendre de gants je l’ai trouvé dégueulasse. Heureusement qu’il y a le côté Spicy pour donner du goût. Les petites pâtes introduites dans le berlingot ne sont pas bonnes et en plus la préparation est plus fastidieuse que celle de mes autres berlingots.

La première journée, j’ai commencé avec un berlingot Cappucino me disant que ça me rappellerait le goût de mon café du matin. Difficile d’avaler 350ml d’eau + un berlingot dilué la première fois. Puis j’ai pris l’habitude et les jours suivants se sont déroulés sans problème (excepté le Spicy Bolo). J’ai même suivi une de leur recette proposé : des moelleux avec un berlingot et un fromage blanc 0%, franchement pas déçue, cela permet de manger du solide sans complexer, ça fait du bien. Le plus gros « traumatisme » pour moi a été de ne pas pouvoir manger de fruit en dehors du dessert lors du repas du midi. Je me suis rendue compte que je mangeais un fruit le matin, un l’après-midi et un le soir ! Ce qui n’est pas négligeable quand on voit la quantité de sucre dans chaque fruit !

En ce qui concerne la perte de poids et la perte de centimètres, le plus impressionnant reste le tour de ventre (-6 cm) et le tour de taille (-3 cm). Pour le reste, 1cm de tour de bras et de 2 cm de tour de cuisse. Concernant le poids, -1,6 kg en 14 jours !

Bilan plutôt positif, un bon petit coup de pouce qui m’a permis de changer mes mauvaises habitudes en rentrant du boulot. Franchement n’hésitez pas à franchir le pas !

30 choses à faire avant 30 ans

En ce moment on se fait un peu des plans sur la comète avec Chéri… Mais on est pas d’accord sur les deadlines. C’aurait été trop facile. Du coup j’ai réfléchi à mes objectifs avant 30 ans !

Être responsable d’un petit être √

Elle est très poilue et n’est pas dotée de la parole mais c’est un premier pas dans l’apprentissage de l’éducation

Quitter ses parents √

Pour moi c’est fait depuis bien longtemps, je suis partie après le bac et ne suis jamais retournée vivre chez mes parents

Emménager avec son chéri √

Après presque cinq années de vie commune qui se sont mal terminées, j’ai quand même décidé de remettre ça avec un autre mieux !

tumblr_nx53mhjfAD1tck587o1_500

Être vraiment très très saoûle √

Fait. Et re-fait. Et re-re-fait. Mais maintenant je connais mes limites

Être témoin de mariage √

Et deux fois si on compte qu’une année il y a eu le civil et l’année suivante le religieux

Devenir marraine

Un grand regret qu’on n’ait pas pensé à moi quand l’occasion s’est présentée… Mais je suis Tata et c’est déjà super cool !

Prendre un engagement √

Voilà c’est décidé on se pacse… Un premier pas psychologique d’engagement pour Monsieur !

Visiter les îles grecques

Si on arrive à se caler des congés en commun avec Chéri, je pense que ce sera notre prochaine destination

santorin.jpg

Apprendre à monter à cheval

Mes seules expériences à dos de bidet restent à ce jour les deux allers/retours organisées sur les foires et brocantes !

Partir en vacances entre copains √

Faire la bringue, draguer en boîte, dépasser ses limites, perdre un copain dans une forêt, se créer des supers souvenirs tout ça tout ça quoi…

Passer le permis √

Après tout le monde mais fait quand même ! Autant te dire que j’ai été le SAM de nombreuses soirées en compensation de toutes les fois où on m’avait traîné à droite à gauche !

Signer un CDI

Ce qui aurait pour intérêt de débloquer l’ensemble des situations suivantes haha

Me marier

Oui bon voilà, une princesse sommeille en moi et rêve d’un joli mariage avec l’homme que j’aime

bridal-gown-with-open-back-and-flowy-train

Perdre 10 kilos

Si possible avant de me marier histoire de trouver la robe de mes rêves qui fait de moi une princesse et pas un rôti ficelé dans sa robe bustier !

Avoir des enfants

Quand la femme parfaite et l’homme parfait se rencontrent, dommage de ne pas les faire se reproduire non ?

Acheter un appartement ou une maison

Afin de laisser s’épanouir tout le bonheur généré par les précédents évènements !

Prendre un compagnon pour BébéChat √

Chéri me dirait que c’est complètement inconscient d’ajouter encore plus de bêtises dans notre vie mais au moins pas de jaloux, chacun son BébéChat ! (ou tous pour moi !)

tumblr_omo173d2191s3n53to1_400

Visiter les Etats-Unis √

Je me dis que mon frère aura 25 ans quelques semaines après mes 30 ans, cela peut-être un magnifique cadeau marquant une étape de nos vies ♥

Sauter en parachute

Franchement ce serait le cadeau de mes rêves pour mes 30 ans ! Pour l’instant je flippe encore un peu mais je suis sûre que c’est le genre d’expérience qui m’éclaterait !

Donner mon sang

J’ai une peur panique des aiguilles ET du sang. J’ai repoussé trois années de suite la prise de sang obligatoire du médecin pour mon bilan sanguin et si je n’avais pas eu de sérieux problèmes de santé je serais à ma quatrième année sans bilan sanguin ! Je regrette parce que je trouve le geste très beau et je sais qu’il peut sauver des vies mais y a pas… Je n’peux paaaas ! Je n’sais paaaas ! Et je reste plantée làààà ! Chaque fois que j’y vais avec mes collègues c’est moi qui tombe dans les pommes !

Apprendre à faire les sushis

J’ai offert à Chéri le kit pour faire soi-même des sushis et des makis et ce truc prend la poussière…

018458_1200x845

Affronter ma peur

L’une de mes peurs plutôt : lors de ma dernière visite de grotte j’ai complètement paniqué en réalisant que je ne voyais pas du tout la lumière extérieure… Mais j’aimerais quand même passer au dessus de cette peur et visiter les grottes de Lascaux ou un autre truc qui en impose !

Faire une thalasso

Oui c’est pour les vieux mais qu’est-ce que ça doit être le kiffe de passer deux jours à se baigner et se faire chouchouter ! (bon ok, le gros jet d’eau qui te défonce ce n’est pas la partie la plus plaisante du séjour)

Visiter Amsterdam √

Sûrement le mythe qui règne autour de cette ville avec son quartier rouge et sa drogue ambulante… Résultat on y est allé en amoureux et c’est l’un des endroits les plus beaux (et calme) que je n’ai jamais visité ! Trois jours dont on est reparti requinquer ! #NosDernièresVacances #6moisdéjà

Passer la nuit avec un inconnu √

Ou presque. Magie des sites de rencontre, le mec ne m’a jamais donné son vrai prénom malgré des semaines de conversations et deux pauses déj’ partagées. Il avait même enlevé l’étiquette sur la sonnette chez lui #Psychopathe

tumblr_ortpm9hafV1ttegyuo1_500.gif

Faire une soirée pyjama √

On a plus l’âge en théorie mais c’est tellement bon de se matter How I Met Your Mother en pyjama cosy, verres de vin, salade au chèvre chaud et vernis à ongles qui pose !

Participer à une réunion d’anciens élèves

Merci Facebook de me permettre de suivre la vie des anciens copains d’école ! Bidule vit en Chine, Machin en Thaïlande et deux sont devenus médecins !

S’engager dans une asso √

Au chômage, j’ai passé mon temps à la SPA du coin à me faire griffer soigner les minous. Epreuve difficile émotionnellement car chaque jour je voulais ramener tous les chats à la maison mais un vrai sentiment d’être utile quand tu leur fais les soins courants, les présente à une éventuelle famille…

Goûter ce que je pense détester

Huîtres, langue de veau, rognons de porc, escargots et cuisses de grenouilles par exemple… Le Viandox c’est déjà fait ! #MerciMamie

huitre-1_393950

Me couper du net 48h

On va commencer par 24h non ? En pleine période estivale je m’en rends compte que mes potes passent leur temps à tout mettre sur le net… C’est un peu comme si j’étais en vacances aux quatre coins du monde ! Il faut que je résiste à l’envie de faire de même !

Arrêter d’être jalouse !

GROS GROS TAF PERSONNEL ! #SansCommentaires

 

& toi, quels sont ou quels étaient tes objectifs avant 30 ans ?

Quand il a laissé traîner son portable…

1.gif

Ah tiens… J’y jetterai bien un coup d’œil…

 

 

2.gif

Non, j’suis pas une fille comme ça !

 

 

7.gif

Bon, allez, juste pour voir…

 

9.gif

Non c’est pas bien ! Et puis j’ai confiance en lui !

 

 

8.gif

Boh ! Un  tout petit tour dans les messages, c’est pas bien méchant…

 

3.gif

0 meuf. Juste sa sœur et sa mère. Chelou…

 

4.gif

J’suis sûre qu’il les supprime !

 

 

5.gif

J’vais le prendre entre quat’yeux je te le dis !

 

 

6.gif

(Bruits de pas)

Merde merde merde ! Prend l’air innocent !

 

J’ai envie de chocolat

Oh oui, j’en meurs d’envie à ce moment M. Je regarde ma pomme, posée à la droite de mon clavier. Je vais plutôt boire un verre de mon thé glacée à la menthe faible en calories. Pourtant ce serait si bon, un seul petit carré de ce chocolat à la fleur de sel qui squatte dans le frigo du bureau…

tumblr_op7im6PU4Y1w6wmuio2_500.gif

J’aimerais aussi partir en vacances. On commence à regarder avec Chéri, alors qu’on n’a même pas encore posé nos congés d’été ! J’ai envie de me recouvrir de monoï, de sentir la chaleur du soleil sur ma peau, buller toute la journée au bord de la piscine et avoir la flemme de faire l’amour, deux corps alanguis, terrassés par la chaleur ambiante, s’enlacer, faire l’amour quand même, prendre une bonne douche, ne pas se préoccuper de l’endroit où dîner, profiter du buffet à volonté.

Avant il faudrait qu’on s’achète un nouveau canapé. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus donné. Chéri veut un coffre pour ranger l’apéro, et moi un convertible pour le déplier le soir devant la TV (« C’est du vice ! » qu’il me répète sans arrêt). J’aimerais qu’il soit dans les tons beiges et gris mais surtout que les poils du Chaton-Sauvage n’accroche pas trop. Il est d’accord (c’est déjà ça). Pas plus de trois mètres de large sinon on se cognera dans la table de salle à manger. Avec une méridienne, c’est plus convivial quand on reçoit les copains.

Et la bibliothèque ? On l’a repéré, on attend simplement les finances nécessaires. Passera avant le canapé ou pas ? Dilemme.

Sans parler de la table basse et du meuble télé. Dans la même collection que la bibliothèque. J’ai hâte de voir tout ça chez nous. Les meubles que nous avons sont biens mais récupérés à droite à gauche… Je veux NOS meubles CHEZ NOUS.

Il y a ces superbes sandales aussi que j’ai repéré en allant à La Poste. Je les regarde chaque fois que je passe devant la boutique. Chéri ne les aime pas. Elles iraient tellement bien avec mes pieds.

Après que je sois passée chez le pédicure-podologue. Cette fois je n’ai pas oublié de prendre rendez-vous avant l’été. Petits petons parfaits ! Ou grandes barques, ça dépend de l’angle de vue…

Ces kilos dont j’aimerais me délester. Qui me dégoûtent quand je me regarde. Parce que parfois je les aime mes rondeurs. Pas le ventre mais les hanches. Auxquelles on a envie de s’accrocher.

J’aimerais découvrir un nouvel auteur. Acheter l’intégralité de ses livres. Les lire d’une traite. Avoir l’impression que c’est un vieil ami qui me raconte ses histoires. Cela relève peut-être d’une pathologie, de dévorer l’œuvre d’un unique auteur. J’ai fais Beigbeder (vers 16 ans), Katherine Pancol, puis Sagan,  Delacourt, Ledig, Martin-Lugand, Leïla Slimani… Une sorte de boulimie.

Vous savez quoi ?

Finalement j’ai repris l’écriture de cet article trois ou quatre fois et…

Je n’ai toujours pas mangé mon carré de chocolat.

Vous ne savez pas, vous

C’est un peu « gnangnan » de vous dire ça mais ce weekend je me suis rendue compte de la chance que j’avais d’avoir mon chéri.

 

tumblr_oqmis9dIw41rrvs5oo1_400

 

La semaine a très mal commencé avec un accident de voiture. Avec sa voiture en plus. Et le premier truc qu’il me demande c’est si moi je vais bien. Je vous épargne les détails, j’ai fondu en larmes comme une cruche, choquée.

Ma potasse m’envoie un sms pour me demander des nouvelles expressément ce midi-là et je lui explique pourquoi ça aurait pu mieux commencer. Réponse directe « et ça va, il a rien dit Pedro ? » (Par soucis de confidentialité nous l’appellerons Pedro). Je ne vous refais pas l’histoire… elle a finit par conclure « bah dis donc, c’est la perle ce Pedro… Si t’avais été encore avec Roberto, je te dis pas le savon que t’aurais pris !! » (merci l’influence des collègues qui m’ont parlé d’Un Dos Tres ce matin)

Elle avait raison. Avec mon ex, tout était prétexte à me faire crier dessus. La quantité de beurre pour faire cuire les steaks, ma lenteur dans les escaliers quand j’étais chargée comme un baudet, lorsque ma maladresse légendaire refaisait surface,… Tout pouvait engendrer un haussement de tons des deux parties.

Avec Pedro, c’est simple (ce n’est pas tout à fait vrai mais ça fait joli de le dire).

Lors d’un moment « confessions sur l’oreiller », une nuit où on ne trouvait pas le sommeil, il m’a avoué qu’avant il n’était pas très communicant et que son ex le lui avait reproché. Qu’au début de notre relation, il avait essayé de faire l’effort et qu’en fait maintenant cela lui venait naturellement, tant il en avait constaté les bienfaits sur notre relation. Je dois avouer que c’est vraiment bien de ne pas être dans le frontal, dans le conflictuel mais plutôt dans l’échange et dans la compréhension. J’ai été formaté à me fermer comme une huître dès qu’un reproche m’était fait mais je travaille dur sur moi-même pour réussir à m’exprimer calmement (pour les pleurs, je ne garantis toujours rien).

Parfois j’ai une drôle de sensation, j’ai l’impression de « nous regarder ». Vous savez, vous êtes dans une situation à un instant T et tout à coup vous en sortez et vous voyez ce couple qui est vous entrain de faire X ou Y chose. Pas plus tard que ce weekend, je glisse ma main dans le gant de cuisson, il me dit « t’es sûr que tu ne veux pas que je le fasse ? » « Non t’inquiète » et là évidemment je me brûle en attrapant mal le plat. J’étais ailleurs pendant que je sortais ce plat, je nous regardais. Je nous trouvais en harmonie, épanouis, bienveillants… Beaux.