Dans un monde parfait

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu une imagination débordante et un côté rêveuse.

Sans pour autant m’inventer une vie parallèle qui serait mille fois mieux que la réelle, j’ai une légère propension à l’excès (hypersensible bonjour).

tumblr_ni2ul3dOLH1t8e3txo1_500

Moi quand quelque chose dont j’ai rêvé se produit dans la vraie vie.

Alors aujourd’hui j’ai envie d’écrire un billet sur ce que serait mon monde parfait, si tout pouvait aller comme sur des roulettes, et que j’étais ce dont j’ai toujours rêvé depuis toute petite. J’ai été bercé par les séries américaines, avec une vie top moumoute (il n’y a que dans les Frères Scott que tout le monde a une villa de ouf après le lycée) et des paillettes plein les yeux, alors oui, sans doute que ma vie idéale n’est qu’un château de cartes, mais on s’en fout, c’est un rêve !

Lire la suite

Publicités

Bonheur(s)

Chaque soir c’est le même rituel.

Je tourne à gauche, 108m (exactement) plus loin, je tourne à gauche, j’avance, j’avance, elle est là. Je monte dans ma voiture.

D’abord tout droit, puis à gauche, attention le passage piéton. On passe l’église, la priorité à droite.

Ils sont là.

tumblr_nw9w7nKNCa1ut3yrho1_500

« Ils », ce sont deux gamins, entre 13 et 14 ans. Tous les soirs je sais qu’ils vont être là. Peut-être qu’ils attendent leurs parents, ou l’heure du bus.

Une jolie rouquine, avec une parka verte et une capuche « moumoute ». Un petit gars, son sac vissé sur le dos et qui doit passer 30 minutes dans la salle de bain pour se coiffer le matin.

Je n’ai jamais vu leurs visages, et pour cause.

Chaque fois que je les croise, ils sont emmitouflés l’un dans les bras de l’autre, à s’embrasser comme si c’était la dernière fois qu’ils se voyaient pour le reste de leur vie.

Alors je souris. Ils sont mon rayon de soleil dans les bouchons de la rue de Paris.

Je les trouve mignon, ça me rappelle cette même époque, où on avait du mal à se quitter, où on se disait « je t’aime pour toute la vie ». On ne savait pas encore qu’on en aurait d’autres des petits amoureux. Des papillons dans le ventre. Des paillettes plein les yeux. Des chagrins d’amour.

La collègue de boulot

Bien que je sois plus habituée à attirer les foudres de mes collègues féminines (peut-être à cause de ma jeunesse, de ma beauté, de mon humour, ou tout ça à la fois ! Et de ma modestie aussi bien sûr…), cette fois-ci je suis tombée sur une perle.

1280x720-i62

Elle décompte les semestres avant la retraite. Mais ce n’est pas le genre je-m’en-foutiste à en faire le moins possible. Quand je suis arrivée, elle m’a mis dans le bain direct, je suis rebaptisée la Puce au bout de deux jours. Elle part en congés en fin de semaine, je vais donc me retrouver S.O.L.O, pendant quatre longues semaines ! Bien entendu, c’était dans son intérêt de me filer les petits tuyaux et ficelles du métier…

Outre ça, elle est souvent de bons conseils, tout en gardant sa place de collègue. J’ai une petite tendance à l’épanchement, elle a la larme facile (comme moi) et dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Elle a aussi des expressions qui me font mourir de rire.

« Dis comme moi ! » quand elle a un truc sur le bout de la langue mais que ça ne veut pas sortir.

« D’accoooooooooorrrrrrrrrd ! » quand il ne faut pas insister après que j’ai dit quelque chose.

« Ce que tu manges pas tu vas pas le chier » Est-ce que cela nécessite une explication ?

« Il fait froïïïïïd » Je ne peux pas le retranscrire à l’écrit. Ça se prononce « oïde ». Comme hémorroïde. Et ça me fait marrer.

Notre chef, elle l’appelle « le marrant glacé ». Il sourit mais il fait froid dans le dos en même temps.

Du genre à rigoler quand il se brûle.

« Viens on s’en va ». Quinze fois par jour (au moins).

« Garotte le » = tu peux le jeter à la poubelle.

« V’là les cowboys !!! » Et subitement tout le bureau se réveille et c’est le branle-bas de combat général !

Parfois elle vide le fond de sa bouteille d’eau dans mon dos. Elle me jette des trucs à la figure quand elle voit que je suis hyper-concentrée.

On se plaint. Et on rigole aussi beaucoup.

Le midi, on optimisme notre temps. Les courses, les boutiques, essayer des fringues, on va chez le caviste pour l’écouter nous parler pinard.

Lire la suite

J’ai été « ghosté » !

Vous actualisez vos mails, votre messagerie instantanée dix fois par jour, vos appels restent sans réponse ?

Ce mec formidable, investi dans votre relation, tendre et un peu macho sur les bords, avec beaucoup d’humour (bref la perle, c’est ce que vous pensiez) vous laisse sans nouvelles depuis plusieurs jours. Pas d’inquiétude, il n’est pas mort, il vous a seulement « ghosté »

Il a coupé les ponts numériques qui vous reliaient jusqu’à aujourd’hui, comme pour vous dire « je ne veux plus de toi, disparais de ma vie ».

Le dialogue (et la classe) en moins.

Cependant, il ne faut pas rejeter la faute sur les Tinder, AdopteUnMec, Meetic où on matte/zappe aussi vite que son ombre. Mais avant qu’on en fasse un phénomène de société et qu’on lui donne un nom amewicain, on appelait ça prendre la tangente.

150722_oe3mz_ghosting_sn635

Lire la suite

Te souviens-tu ?

De ces kilomètres que tu faisais à pied pour voir tes copines ?

De la sensation de la première clope sur laquelle tu as tiré ?

tumblr_nvhir2VOiN1uz97z9o1_1280

De la première personne que tu as embrassé ?

De tes premières chaussures à talons ?

De tes  projets que tu as lâchement abandonné ?

De l’effet du soleil sur ta peau mouillée ?

Du temps qui passe ?

Du goût des premières fraises de la saison ?

De ton plus grand chagrin d’amour ?

De tes os qui poussaient ?

Du lendemain de ta première cuite ?

De ta première nuit seule, dans ton chez-toi ?

Des moments de rire en famille ?

Du premier « café qui réveille » ?

De la première fois que tu as fais l’amour ?

Flirter, c’est tromper ?

Direct je rentre dans le vif du sujet. Faut dire que cette question me taraude depuis bientôt plusieurs semaines. (comment ça, ça ne se dit plus « tarauder » ? Bien sûr que si !)

tumblr_mw3i5xHjgK1smvr03o1_500

J’me suis posée cette question suite à mon irrépressible envie de flirter. Non j’suis pas une salope. (peut-être que si ?) Non non non. Que celle ou celui qui n’a jamais reluqué quelqu’un d’autre me jette la première pierre !

C’est naturel d’être attirée par l’herbe plus verte, non ? (je n’essaie absolument pas de m’auto-persuader.)

Bref pour en venir à la racine du sujet, tout a commencé il y a bien longtemps, au collège déjà, j’étais une groupie de la section foot, j’aimais bien dragouiller sans aller plus loin pour autant, juste pour le plaisir de voir que je plaisais en retour.

 

Lire la suite

25 choses sur moi

1- Je suis une vraie fontaine. Je te vois déjà ricaner par dessus ta moustache ! Je veux dire par là que je suis une hypersensible. Je suis contente je pleure, j’ai peur, je pleure, je suis en colère, je pleure… Quoiqu’il se passe, je chiale comme une madeleine !

2- L’été est ma saison préférée.

3- J’ai des phobies à la con. Je suis hématophobe et bélonéphobe. Google est ton ami. (Indice : je repousse toujours mes prises de sang, et malgré toute la bonne volonté du monde, je n’ai jamais donné mon sang).

4- J’adore le raisin noir. Le muscat de préférence.

5- Je suis plus café que thé.

 

large

J’vous dis que j’aime l’été et j’claque une photo d’automne. CQFD.

 

6- Sinon je ne bois que du Earl Grey aromatisé à la bergamote ❤

7- Je suis en couple (je glisse ça comme ça, discrétos)

8- Je résiste difficilement quand on me mets au défi.

9- Je suis quelqu’un qui aime réussir. Sous mes airs modestes, j’aime beaucoup parler de mes réussites, ma vie pro, le méli-mélo de mes études qui m’a mené où je suis aujourd’hui, le fait que je me sois construite toute seule…

10- « Indécise » est mon deuxième prénom.

11- Mon auteur préféré est Frédéric Beigbeder.

12- Au coude à coude avec Grégoire Delacourt (dans un genre moins cynique).

13- Pas un jour sans écouter mes chansons préférées.

14- J’ai un chat.

15- J’ai déjà participé à un plan à trois.

16- Je suis tatouée.

17- Je n’aime pas cuisiner.

18- J’ai deux meilleures amies. Diamétralement opposées. En tout point.

19- Si j’étais riche, j’aurai un sac pour chaque jour de la semaine. Ou du mois.

20- Tous les matins c’est Annie Lennox et son I put a spell on you qui me réveille.

21- J’ai déjà été inscrite sur un site de rencontres (noooooon sans blague, genre comme 99% de ma génération)

22- J’ai perdu 15 kilos en 6 mois (elles sont où les acclamations là ?? J’ATTENDS !)

23- Je suis pas du soir.

24- Je flippe sa race quand j’entends des bruits la nuit.

25- Le nombre de bougies à mon prochain anniversaire.