Anachronisme

On s’en étonne encore, mais chaque année, c’est la même chose. Halloween est à peine passé, les pomponnettes des cimetières pas encore fanées que déjà les hypermarchés ont installé les dix-huit-mille-quatre-cent-cinquante références de jouets, les catalogues traînent sur les tables basses des foyers, et tenez-vous bien, jeudi les employés municipaux installaient les illuminations de Noël. Le 29 octobre !

Je déteste cette course perpétuelle.

Début juillet, on retrouve déjà les affaires scolaires. En Février, les chocolats de Pâques.

Encore plus, je déteste l’hiver, les fêtes de Noël et tout ce qui va avec.

e2962c7a498ab5815fcc47353297330c

La technique du chat trop mignon pour te faire avaler la pilule !

Bien sûr que j’ai le cœur qui fond devant la beauté des illuminations de Noël. Évidemment j’écume les marchés de Noël et autres Galerie Lafayette pour être certaine d’être dans le mille et de faire plaisir.

Mais pour moi Noël ça rime avec repas de famille interminables, marathon de la bouffe, chez maman, chez belle-maman, chez mamie M et mamie E, trop de bulles, trop de foie gras, trop de bûches au cointreau (en revanche ça ne rime pas avec « trop de sous » va savoir pourquoi). Sans oublier que je vais encore devoir me farcir (-> Noël -> Dinde -> farcir. Faut suivre bon sang !) Tonton Marco et ses blagues lubriques (Il a osé dire à mon mec « avec des miches pareilles, tu ne dois pas t’ennuyer ! », voilà voilà…).

Me voilà entrain de faire ce que je déteste, je vous parle de Noël en novembre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s