Merci de ne pas me ranger dans vos cases

C’est grâce à plusieurs articles lus ici-et-là que j’ai réalisé que j’étais ce qu’on appelle une hypersensible. J’ai d’autres traits de caractère, mais c’est certainement celui là qui prédomine sur le reste. Et je ne te cache pas que ça fout une sacrée pagaille dans la vie de tous les jours.

tumblr_nudrkgDUTs1uwphmio1_500

Déjà, je ne peux pas m’empêcher d’aller au fond des choses tout le temps. Souvent, on dit que les hypersensibles ont une faculté à appréhender le monde, une certaine intuition et qu’ils se posent sans arrêt des questions. C’est tout à fait moi. Derrière chaque phrase, je cherche le sous-entendu, l’inexpliqué, les non-dits. Ça me complique vachement la tâche dans les relations humaines. Rien qu’un petit exemple à la c**, c’est quoi cette lubie de mettre des points de suspension PARTOUT ?  Moi je suis obligée de chercher ce qu’il y a DERRIÈRE les « … » !

Je suis ultra-sensible aux critiques et à l’avis des gens concernant ce que je fais. J’ai besoin de l’approbation de mes supérieurs au boulot. De l’avis de trois copines avant d’acheter un nouveau manteau. Quand on me dit que j’ai fais quelque chose de mal, je me renferme sur moi-même et (quand je ne suis pas trop bornée, mais c’est un autre sujet) je fais TOUT pour rattraper le coup. Je fais la grande gueule, mais en fait vous n’imaginez pas à quel point je manque de confiance en moi.

Parlons-en de ça aussi d’ailleurs, j’ai un mal fou à me décider. Oui. Non. Pourquoi pas. Peut-être. Aurais-je des regrets ? Je pèse le pour et le contre. Et de nouveau le pour. Et de nouveau le contre. Je fais beaucoup de listes, ça m’aide un peu. J’ai l’impression de retourner à l’époque où je devais décider si ce mec avait les qualités nécessaires pour être en couple avec ma petite personne. Du coup, je ne te cache pas qu’il y a peu de place pour l’improvisation et la spontanéité dans ma vie. Tout est toujours planifié, et quand un malheureux écrou vient se glisser dans le délire, je réagis comme une hypersensible, dans l’hyper-émotivité et l’exagération.

Quand j’ai fait un faux-pas, forcément, je suis contrariée (et anxieuse). Au boulot, dans la vie quotidienne… Je suis capable de me taper une insomnie pour des choses vraiment futiles. On n’a pas répondu à mon dernier sms. Qu’est-ce que j’ai dit de mal ? Est-ce qu’il y avait un double sens caché (inconsciemment) dans ma phrase ? L’avantage, c’est que j’ai tellement peur de faire mal, qu’au boulot tout est NICKEL CHROME. Bon j’ai plus d’ongles tellement j’les bouffe, mais qui s’en soucie réellement à part moi ?

En plus d’être sensible tout court, je suis très réactive au bruit. Le cliquetis d’une fuite d’eau, l’aiguille d’une horloge, un pu**n de marteau-piqueur, la musique trop forte, UN FAX QUI NE PASSE PAS… J’ai l’impression (parfois seulement, heureusement) que les sons sont décuplés.

Comme j’ai un peu de mal à me faire confiance, je privilégie toujours les activités individuelles. Dans mon jeune temps, j’ai même ramené quelques coupes et médailles à mes parents, sur 100m, 400m, relais… Ma spécialité était le crawl (mon Dieu que ce mot est laid). Souvent, je fais du shopping toute seule. Puis je demande l’avis des autres (bah oui, je ne sais pas me décider). Et je retourne acheter (quand il y a encore ma taille). Je vais dans une salle où il y a un coach, mais je ne le sollicite jamais. Et je m’arrange toujours pour avoir mes écouteurs dès que j’entre dans la salle, histoire qu’il ne me mette pas le grappin dessus ! (laisse moi tranquille Kévin, je viens me défouler !).

J’ai une petite tendance à l’exagération. Tu vois les montagnes russes ? THIS IS MY LIFE ! Avec moi, tout est un drame ou une exultation.

Le meilleur pour la fin… je pleure pour un rien. Je suis contente je pleure, je suis malheureuse je pleure, je suis en colère je pleure, je suis fatiguée je pleure, je suis déçue je pleure… Toute occasion est bonne pour me voir verser ma larme. Quand Thérésa Lisbon dit à Patrick Jane qu’elle l’aime et qu’elle veut qu’ils soient un couple solide. Quand je sors du sport et que je sais que demain j’aurai mal partout. Dans les reportages animaliers, ils se sentent toujours obligé de se focaliser sur la mort d’un jeune du troupeau (d’hippo, de lion ou de gazelle, rayez les mentions inutiles). Quand Mike Delfino meurt sur le pas de sa porte, tu te doutes que j’en ai versé des larmes ! J’ai même versé une larme en même temps qu’Anastasia Steele au dernier coup de cravache ! Parfois, quand j’écoute des chansons aussi. Perfect Day de Lou Reed, Con Te Partiro d’Andrea Boccelli, Summer 78 de Yann Tiersen et Message Personnel de Françoise Hardy pour ne citer qu’eux. (évidemment, ce ne sont pas les paroles hyper-recherchés de Black M qui vont me faire chialer. C’est plutôt mes oreilles qui saignent !).

Heureusement, il y aussi des points positifs à l’hypersensibilité. (sinon la seule solution serait l’exil au fin fond d’une île encore inconnue à ce jour).

12065898_1013083912064738_8164416383367688343_n

J’ai le sens du détail. Rien ne m’échappe. Si tu es allé(e) chez le coiffeur ce weekend, moi je vais le voir. J’ai pas dit que je te complimenterais, j’ai dit que j’avais remarqué le changement. Une nouvelle paires de pompes, un nouveau manteau, je prête attention au moindre détail (ce qui peut parfois être relou pour mon entourage). P***n, j’ai vu que tu avais bougé les bannettes sur mon bureau ! Qui veut affronter ma colère ??

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, je ne suis pas du tout introvertie. Comme je suis hypersensible, je suis toujours dans l’hyper. Je suis hyper-contente, hyper-déçue, hyper-belle, hyper-souriante, hyper-tactile. Je rigole trop fort aussi. (Pardonnez-moi Seigneur haha).

L’hypersensibilité m’a même permis de développer des compétences appréciables au travail. Je suis plutôt douée pour le travail en équipe (à condition que ce soit moi le Chef). Mon côté perfectionniste et jusque-boutiste me permet bien souvent de révéler des angles que d’autres n’avaient pas relevé (pas qu’ils sont nuls, c’est juste moi qui suis au dessus de la moyenne). Par contre, au moment de dire si l’accusé est innocent ou coupable, oubliez-moi, je suis cachée dans mon trou de souris.

Je suis dotée d’une certaine empathie et je suis très compatissante. Quand quelqu’un dans mon entourage rencontre des difficultés, de la tristesse, je suis aussi affectée que la personne concernée. Il m’arrive de pleurer plus que la famille du défunt aux enterrements. J’te dis pas l’air con !

Mes émotions sont décuplées. Je vis tout intensément. Quand je n’aime pas, je déteste, et quand j’aime, c’est à la folie. La demi-mesure ? C’est qui ça ?

Enfin, pour finir sur une note de douceur, les hypersensibles sont considérées comme des êtres plus attentionnés que la moyenne. Et c’est valable pour à peu près tout. Ramener le dessert préféré du chéri quand on passe à la boulangerie. Faire un détour de 15 km après le boulot pour acheter le vin préféré de sa meilleure copine. Se soucier des autres, de leur bien-être.

Au final, il y a bien plus de négatif que de positif dans ce billet, mais j’apprends à vivre avec. En général, ce ne sont pas les autres qui sont gênés par mon comportement, mais moi-même qui ait du mal à jongler entre toutes ces émotions. Mais ça va, c’est pas l’Enfer non plus.

Et toi, est-ce que tu te reconnais dans certaines caractéristiques ?

As-tu déjà fréquenté un(e) hypersensible ? Quel(s) souvenir(s) tu en gardes ?

Publicités
Publié dans: Ego

6 réflexions sur “Merci de ne pas me ranger dans vos cases

  1. chinesekoalas dit :

    Moi je suis introvertie mais pas hypersensible. Je savais pas que t’etais si sensible, enfin j’avais remarque avec l’histoire de X en aout/septembre ^^ mais pas a ce point 😛

    J'aime

  2. Manon Godard dit :

    Merci de partager avec nous cette facette de ta personnalité, je ne savais pas ce qui « définissait » une personne hyper-sensible. Même si ces comportements te gêne, ce que moi je retiens de cet article c’est surtout que les hyper-sensibles ont l’air beaucoup plus attentifs et réceptifs à ce qui les entoure, et je trouve que c’est une jolie qualité, même si elle comporte ses inconvénients.
    Bonne fin de journée !

    J'aime

  3. Genièvre_Journal zenitude dit :

    Je suis tellement comme tu le décrit !!! Moi, j’ai été qualifier « d’émotive » (lire « trop émotive ») très souvent dans ma vie !! J’ai pris la décision cette année de me donner comme mantra la phrase pas très politically correct « Fu..that ».
    J’essais au maximum de ne pas donnée trop d’importance à ce que les gens pensent de moi, si cela me travers l’esprit, je fais tout pour changé de poste ;).
    J’ai aussi le problème de faire une montague avec un petit rien, souvent j’écris ce qui me chicote et up, je constate que c’est tellement n’importe quoi.
    On a qu’une personalitée et il faut trouver des trucs pour s’accepter telle que l’on est.
    C’est une bataille de tout instant malheureusement. (J’allais finir avec des point de suspension mais je vais m’abstenir 😉 )
    Premiere fois que je viens sur ton blogue, mais je vais y revenir c’est officiel !

    J'aime

  4. Kif and Blog dit :

    Impressionnant! J’ai l’impression que tu parles de moi!! J analyse les sous entendu dans les sms, je suis hyper altruiste, je suis incapable de prendre une décision rapidement sans douter et peser le pour et le contrôle, je manque de confiance en moi mais suis super douée pour voir les qualités des autres et les rassurer, bref je me suis un peu endurcie avec les années mais j’ai souffert de cela pendant de longues années jusqu’à en faire des dépressions et un burn out car j ai toujours besoin de reconnaissance, de preuves d’amour et de me sentir au top… je me sens moins seule en lisant les commentaires à ton articles. On devrait créer une communauté!

    J'aime

  5. pjuly974 dit :

    j’ai l’impression que tu es en train de parler de moi sauf que moi je travaille dans un milieu d’hommes et les seules filles qu’ils y a ne se font pas de cadeaux, je souffre beaucoup d’être comme ça, les gens profitent de moi, j’aimerais changer mais c’est tellement dur de changer sa nature

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s