2015 c’était…

Des moments tristes bien sûr,

 Les attentats contre Charlie Hebdo en Janvier

La montée du FN dans ma région

La peur de rester au chômage toute ma vie

Des mots qu’on aurait aimer ne pas dire

Le désarroi face au silence des employeurs

Pas de vacances

Toujours plus de détresse chez les migrants

Des doutes

Des incertitudes

Des décisions pas toujours rigolotes à prendre

Les attentats à Paris en Novembre

2015

Mais aussi beaucoup de bonheur, et même si en cette fin d’année je suis un peu morose, je vais tenter de ne garder que ces événements en souvenir de l’année écoulée.

La naissance d’un petit Koala

Des bouteilles de vin descendues en moins de temps qu’il ne faut pour le dire

Des soirées périgourdines

Un nouveau boulot qui me plaît beaucoup

Des soirées avec les copains

La septième année consécutive sans passer sur le billard

D’autres naissances

Des mariages

La fin d’un gros projet

Des fous rires

Le(s) plaisirs(s) charnel(s)

Les déménagements des copains

Et vous, c’était comment cette année ?

Publicités

La liste de mes… (s)ex !

L’autre jour, mes collègues se remémoraient leur heure de gloire, l’âge d’or, le cumul des conquêtes, les hommes d’un soir, ou de deux, les départs avant le petit déj’… J’ai fais deux constats :

  • J’ai vraiment encore du boulot avant d’arriver à la cheville de certaines
  • Ma mémoire me fait défaut, car pour certains, je n’arrivais plus à dire où / comment / pourquoi.

Alors j’ai décidé de tenir une liste. Oui, c’est grave chic de tenir une liste de ses amants.

♦ Anatole* ♦
On s’est rencontré au lycée, il avait un an de plus que moi (et c’est toujours le cas). C’est avec lui que… Je ne te fais pas un dessin. Première fois, et nombreuses fois, je peux te dire qu’après 3 ans de relation, je valais plus grand chose à l’argus !

La musique qui me fait penser à lui :  Scorpions – Still Loving You.

♦ Bastien* ♦

DealWithMyEx-3-20151128231756

Première inscription sur un site de rencontres. Découverte d’Adopte Un Mec. Je n’ai plus tellement de souvenirs de mes divagations  webesques de l’époque. Juste que j’ai rencontré un mec pour lequel j’ai fais des dizaines et des dizaines d’aller retour en train. Ma première fois dans une voiture. Un mec d’1m80 et une nana d’1m70 dans une Twingo, autant vous dire que ça ressemblait plus à une partie de Twister qu’à une partie de jambes en l’air ! Aujourd’hui, je ne sais même plus combien de temps cette aventure aura duré, juste que j’ai tout fais capoté en devant amie avec sa meuf. Oui, j’aime les problèmes.

Le titre qui me fait penser à lui : Cœur de Pirate et Julien Doré, Pour un infidèle.

♦ Robin* ♦

Vous savez ce mec qui vous énerve au plus haut point, qui transpire d’arrogance, que vous fuyez en soirée. Celui dont vous finissez par tomber amoureuse à force de coucher avec (huit mois plus tard quand même, je ne suis pas une fille facile). C’est aussi celui qui partage son lit avec un autre plan cul. Mais qui finit par vous choisir. Aurais-je du dire « Merci » ? De belles années qui finissent par être ternis par les défauts de chacun que l’on ne supporte plus.

La chanson qui me fait penser à lui : Eminem & Rihanna – I love the way you lie.

tumblr_nkhzx4icM11tkoxajo1_250

♦ Maé* ♦

J’aurai pu tomber amoureuse. Non, je suis tombée amoureuse. Ne nous voilons pas la face. Un mec d’expérience, cultivé, flatteur et doué de sa langue. Des paillettes plein les yeux. Une unique nuit, magique, qui restera en mémoire. Un manipulateur. Qui a disparu du jour au lendemain. Mais je répète au cas où vous n’auriez pas compris au fond de la salle : doué de sa langue !

La musique qui me fait penser à lui : OMI – Cheerleader.

tumblr_mvaaoqDX181souhv2o1_500

♦ Augustin* ♦

60% des infidèles trouvent leur compagnon de jeu au travail. Je fais à fond dans le cliché, mais c’est dans le cadre du boulot que j’ai rencontré Augustin, chef de chantier des travaux qui prenaient fin au bureau. Un déjeuner un mercredi, une soirée chez lui le vendredi suivant. Nous avons fais l’amour deux fois, deux orgasmes, contrat rempli. Cela n’a pas été plus loin.

Le titre qui me fait penser à lui : aucune, on a presque rien partagé ensemble ! (à part son lit).

♦ Sylvain* ♦

Plus cliché tu meurs. Un mec qui passe de temps à autre dans mon agence. Qui a déjà sauté quelques nanas du bureau. Et des biens mieux foutus que moi en plus. Il me propose une soirée tranquille, resto, ciné. On passe la soirée sur un parking dans la voiture, incapables de nous décoller l’un de l’autre. Mises en bouche pour finir la soirée, ça n’ira pas plus loin. Il insiste pour qu’on se revoit, je lui dis que je ne sais pas, que je suis un peu perdue, que ce n’est pas ce que je cherche. Quelques nouvelles, puis plus rien, puis de nouveau des nouvelles, puis plus rien…

La musique qui me fait penser à lui : Rhye – The Fall.

tumblr_nqz77aI87x1suszz7o1_500

♦ Christophe* ♦

Pas particulièrement beau, pas plus grand que moi, pas baraqué… Lors de notre premier rendez-vous (derrière un champ, en plein mois de Janvier, dans sa vieille Audi A3 grise), j’ai refusé qu’il m’embrasse. Oui, tout à coup cet homme qui m’avait charmé par ces longs sms et nos échanges intenses ne me plaisait plus. J’avais la vérité en face des yeux : il est marié, deux enfants et surtout il a 17 ans de plus que moi. Il a été charmé, moi pas. Nous nous sommes écrits, encore et encore, on aurait presque pu penser qu’il n’avait pas de famille tellement nos échanges étaient réguliers. On s’est revu. Il m’a embrassé. Il était doux.  Il n’était pas particulièrement beau, pas plus grand que moi, pas baraqué… Mais il était là. Il est là depuis six mois.

La musique qui me fait penser à lui : Lenny Kravitz – I belong to you.

C’est vraiment notre chanson.

Voilà pour mon (petit) historique personnel. Alzheimer tu peux débarquer sans problème. Bon, déconne pas quand même.

NB : * les prénoms ont été remplacé.