J’ai dit Oui !

Il y a quelques mois, alors que je me séparais, l’une de mes deux meilleures amies a glissé dans mon cadeau de Noël un joli petit mot :

« Puisqu’il n’y a pas de super fête sans super copine, voudrais-tu m’accompagner sur la piste de danse de mon mariage ? »

Larmes. Et re-larmes quand j’ai lu la lettre que son Futur lui avait écrit. C’était après les attentats de novembre, lui pompiers de Paris, elle avait eu la peur de sa vie alors qu’il ne pouvait pas lui donner de nouvelles. Il avait décidé de lui demander sa main au cas où un malheur arriverait. Et pour tout le reste aussi ♥

Il y a quelques jours, après qu’elle ait passé la journée près de chez moi avec le meilleur ami de son Futur, je leur ai proposé de venir dîner chez moi. Joie, j’avais vraiment besoin de voir du monde à ce moment là, de me sortir la tête du brouillard et des idées noires. Nous avons festoyé avec un peu trop de vin. Elle ne quittait pas son téléphone, il n’arrêtait pas de sonner. Alors que nous avons d’habitude la langue bien pendue, personne n’a osé lui faire la réflexion. Au beau milieu de la finale du meilleur pâtissier, elle nous a sorti « faut que j’vous dise un truc ». OMG. Au fond de moi, je m’en doutais vraiment un tout petit peu, en tout cas j’avais cette lueur d’espoir qui te donne des ailes, qui t’irradie de l’intérieur… « bah quoi, vous n’avez pas une petite idée ? » Échanges de regard avec le futur-témoin-qui-l’ignore-encore, sourires gênées, on regarde la Future, on éclate de rire tout les trois et elle lâche « non mais sérieux quoi ! Vous vous doutez pas un p’tit peu ?? » Bis repetita. « Rooooh !!! » elle s’énerve gentillement. « Est-ce que vous vou-lez être mes té-moins de ma-ri-a-ge ? » excédée et amusée.

Letterpress_OhOui_02

Crédits photo : epousemoicocotte.com

J’ai pas pleuré cette fois mais j’avais grave les larmes aux yeux. Le Témoin aussi. On en avait le souffle coupé. J’étais toute gênée alors qu’on se connait depuis super longtemps, qu’elle m’épile les cuisses à la cire (dossier inside), qu’on se parle de tout ce qu’on fait au lit, qu’elle fait pipi la porte ouverte quand je suis là. J’étais émue bordel.

Il y a quelques jours, j’ai commencé à écumer les « être un bon témoin de mariage », « organiser un enterrement de vie de jeune fille », « pourquoi être témoin de mariage est important ». J’ai pensé que j’allais devoir me trouver une tenue dans le dress-code imposé. Que j’allais avoir ma gueule sur 15 000 photos. Qu’il me fallait vraiment un cavalier pour ce mariage. J’ai regardé des tutos pour faire des décorations en crépon et j’ai tapé « marque place originaux kraft » sur Google.

J’ai eu le tournis.

Un mélange d’exaltation et de peur.

Elle me fait confiance et compte sur moi.

(J’ai l’impression que ces dix-huit mois vont passer à une vitesse incroyable…)

Oiseau de nuit

J’ai une insomnie. Ou plutôt j’étais tellement KO que j’ai fais une siestre entre 19 et 21h et plus moyen de dormir maintenant qu’il est 1h du mat’.

tumblr_nmulj2oqLt1qgfx04o1_250

J’ai regardé des séries, encore et encore, des trucs que je ne regarde pas les autres fois car je dors déjà. Il y avait toujours cette petit voix dans ma tête qui tourne en rond depuis des semaines maintenant. J’ai voulu la faire taire, je ne trouve toujours pas le moyen !

Alors j’ai regardé autour de moi. Non je ne suis pas pleinement heureuse mais je ne m’en sors pas si mal bordel ! J’ai un appart (plein sud), une déco qui prend forme (et surtout qui me ressemble), je bricole de mes petites mains, tiens ce meuble c’est moi qui l’ai repeint, cette lampe, moi qui l’ai chiné. J’ai enfin pu choisir le motif de mes draps sans devoir me concerter avec Monsieur Ronchon. J’adore mon chez-moi, je m’y sens bien, j’ai hâte d’y rentrer le soir et ne pas en sortir du weekend ne me dérange pas.

En ce moment je cherche un chat. Après moultes questionnements, c’est beaucoup plus facile à vivre qu’un homme. Mais tout aussi difficile à trouver apparemment. J’écume Le Bon Coin. Je me cogne à la bêtise humaine de certains. C’est limite si tu ne dois pas fournir ton dernier relevé d’imposition et ta carte d’identité. Plus ta montre à 200 balles en gage, au cas où. J’attends d’avoir le coup de coeur pour un chaton. Le prénom est déjà choisi : Milo si c’est un mâle ou Mila si c’est une femelle. C’est doux, court, ça passe partout et ça colle bien à la tête du chaton que j’ai imaginé.

Malgré l’article sur les sites de rencontre publié il y a quelques temps, je continue d’y aller régulièrement. C’est toujours aussi décevant, mais tout autant addictif… Un mec avec qui je discute depuis quelques semaines a proposé qu’on se voit. Il me plaît moyen mais ça me fera la main et puis, on est pas à l’abri d’une belle rencontre. De toute façon avec ceux qui me plaisent vraiment, je ne sais pas faire. Je dis toujours un truc en trop ou justement je n’en dis pas assez, je n’arrive jamais à me caler sur le bon tempo. Trop de pression. Et puis j’ai toujours cette idée à la con en tête. Quand ce sera le bon, je n’aurai pas d’efforts à faire, tout coulera de source (et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu…).

J’ai quelques articles sous le coude qu’il faudrait que je finalise : mes déboires amoureux, les petits cadeaux que nous offre la vie, et pourquoi pas un truc avec des gif, ça me fait toujours bien rigoler.

Sinon, ce matin à la radio il y avait Ben Harper and the Innocent Criminals avec la chanson Shine. Je me la passe en boucle depuis.