Accepter le passé

Au départ, je voulais faire une rétrospective sur l’année 2016 mais je n’y arrivais pas, j’avais l’esprit trop pollué. Je ressasse beaucoup en ce moment. C’est pas nouveau, ça fait bientôt deux mois. C’est par vague, parfois je me sens bien, parfois je suis au plus bas.

tumblr_oi2t82l62x1s46qc0o1_500

Je sais que c’est ridicule de se focaliser sur le passé, qu’il faut le laisser là où il est si on veut avancer. Je n’y arrive pas.

Je me dis que si je n’étais pas sorti avec mon ex, je n’aurai pas perdu ma meilleure amie. Parfois je zieute sur Facebook, j’aimerais qu’on fasse ensemble tout ce qu’elle fait avec d’autres ami(e)s. Au final, j’ai perdu ma meilleure copine et presque cinq années avec un mec qui ne me convenait pas (mais je ne m’en suis rendu compte qu’après).

Si j’avais tourné ma langue sept fois dans ma bouche avant de parler, aujourd’hui j’aurai un CDI depuis plusieurs années. Dans une boîte où finalement j’étais très peu considérée mais bizarrement ce n’est pas sur ce point que je me focalise.

Comment ma mère a-t’elle pu supporter toutes ces années auprès de mon père ? Vivre avec une personne pour qui rien n’est jamais suffisamment bien, qui vous rabaisse constamment, vous fait croire que vous n’êtes bonne à rien. Pourquoi je n’ai pas eu conscience de tout ça ?

Accepter son passé mais aussi celui de l’Autre… Qu’il ait eu une vie avant. Avec une Super-Nana qui a son propre cabinet quand moi je cumule les CDD à droite à gauche. Me demander s’il a fait ça (et ça, et ça, et ça…) aussi avec elle(s). Aller jusqu’à lui demander s’il utilisait le même petit nom avec elle qu’avec moi.

Je suis un poil masochiste en fait. Plutôt que d’aller de l’avant je perds mon temps à me torturer l’esprit avec des conneries. Je cherche parfois à me rassurer en me disant que tout cela n’était pas vain. Qu’en perdant une meilleure copine, j’en ai gagné une autre. Que je n’ai pas de CDI mais que je fais un métier que j’aime. Même si c’est en CDD. Que ma mère a certainement voulu me protéger en me cachant tout cela. Que je ne suis pas Super-Nana mais que je dois être un peu super quand même, sinon Chéri ne m’aurait pas choisi…

PS : Dans les résolutions 2017, aller de l’avant, positiver, voir le verre à moitié plein…

J’ai trop le « seum » !

Aujourd’hui c’est lundi et limite je suis contente d’être au boulot ! Faut dire que j’ai passé un weekend de la loose bien comme il faut !

tumblr_o5siyarnam1uquhb6o1_400

Tout a commencé vendredi, quand je suis restée bloquer aux caisses « minutes » parce que celle d’à côté avait chourave un truc. Les nénéttes ne voulaient laisser partir personne tant que la police n’était pas là. Ok, 30 minutes de pause déj’ de perdu. Aprem au boulot à l’image de la semaine : éreintante. Enfin chez moi, je passe un p’tit coup d’aspi avant l’arrivée de Chéri-chéri, je secoue le plaid par la fenêtre et c’est le drame. Non, je n’ai pas lâché le plaid. Pire. Mes lunettes ont décidé de s’envoler vers d’autres horizons aka le sol de la cour du voisin du rez-de-chaussée. Sans surprise, les deux verres en mille morceaux. Autant te dire que quand Chéri-chéri est arrivé, je n’étais pas au top de la joie.

J’aurai du deviner que ce weekend allait sentir la loose… J’aurai du annuler ce rendez-vous chez le coiffeur. Quand elle m’a dit « j’ai l’impression qu’il y a un peu de violine dans la couleur » alors que je lui montrais une photo du brun-roux de Gillian Moore, j’aurai du fuir, j’en suis consciente. J’ai juste ri jaune quand j’ai découvert une racine orange carotte et des longueurs violet foncé. Forcément je lui ai demandé de recommencer. J’ai donc des racines mauves et des longueurs violet-foncé. Ce soir je vais acheter une boîte chez Auchan et je vais rattraper le coup comme je peux… Puis le soir, on a voulu cuisiner tout les deux, parce qu’on aime bien cuisiner à quatre mains. Péché de gourmandise, on a fait des croûtes à la mozza sur la pizza qui s’est écroulée telle une vieille chaussette après cinq minutes de cuisson. Merci détecteur de fumée sans quoi je pense qu’on serait mort en sentant le cramé, le pesto et la mozza. À la place on sent juste le pesto et la mozza. (PS : le chat n’a pas du tout kiffé le BIP BIP du détecteur de fumée, on a du la cajoler toute la soirée et elle a gratté à la porte sept fois dans la nuit).

Du coup, j’ai passé mon dimanche matin à gratter l’intérieur du four avec tout et n’importe quoi, avant de me souvenir que ma mère m’avait laissé du bicarbonate de soude quand j’ai emménagé (mea culpa, c’était il y a neuf mois). C’est bien tombé que Chéri-chéri avait envie de paëlla. J’ai cuisiné jusqu’à 14h et après ciné-sieste-pizza-dodo de rigueur !

Tic tac tic tac

J’ai la pendule qui déraille. Je veux dire par là qu’elle me joue des tours, elle me titille, me rappelle le temps qui passe (toujours plus vite), me remet les pieds sur Terre, me confronte à des choses auxquelles je n’avais jamais pensé.

5406592

J’ai traversé un tunnel avec au bout du bout, le mariage de ma meilleure amie. Témoin de mariage, je n’ai pas chômé jusqu’au D-Day avec une pointe de stress la semaine précédant le mariage. Pendant ce temps-là, une copine a accouché, une autre a annoncé sa grossesse. Une cousine a signé un compromis de vente. Que des bonnes nouvelles. Et moi qui patauge, qui me démène pour organiser un beau mariage, ne pas oublier de trouver un souvenir, combien faut faire de gâteaux, on met quoi dans le bar à bonbons ? Bref, j’étais en pleine ébullition.

Puis le mariage est passé, le soufflé est retombé. Genre fin de crevaison lente quand tu roules sur la jante depuis déjà trop longtemps. #BricoleGirl

Je ne vais pas vous mentir, ça m’avait bien traversé l’esprit… Meilleure#1 a donné naissance à une petite princesse il y a plus d’un an, Meilleure#2 se marie… Je viens de mettre fin à quatre années de relation et je suis dans une nouvelle relation toute fraîche, j’avais bien constaté que je ne vivais pas au même rythme que mes copines. Pas besoin de me foutre une p*tain de claque dans la face bordel !

Un samedi soir, tintements de verre, un couple d’amis nous apprend qu’ils attendent un mioche pour Mai. Toutes mes copines étaient maman ou enceinte. Et moi j’étais là.

animated50

Vous aviez remarqué vous que dans « nullipare » il y a « nul » ? C’est exactement ce que j’ai ressenti. J’ai causé bières, foot et blagues cochonnes avec les garçons. Je me suis sentie vide, j’avais l’impression d’avoir une vie de merde.

Ça ne m’a pas quitté depuis et c’est vraiment bête. Parce qu’au fond de moi je sais que ce n’est pas après six mois de relation qu’on se pacse/se marie, qu’on décide de faire un bébé. Mais j’ai l’impression d’être nulle. D’être la dernière, le vilain petit canard. Je pleure quand j’ai une panne d’électricité ou que ma voiture ne démarre pas. Parce que si Chéri & moi on vivait ensemble, il pourrait m’aider et que là je suis juste toute seule. Il me dit que ce sont des sacrifices à faire pour être mieux plus tard. Parfois j’ai peur qu’il n’y ait pas de mieux, pas de plus tard, que las d’attendre j’envoie tout valser.

Et toi, ça t’es déjà arrivé de te sentir « larguée » ? Pas du tout en phase avec les autres personnes de ton âge/entourage ?