J’ai trop le « seum » !

Aujourd’hui c’est lundi et limite je suis contente d’être au boulot ! Faut dire que j’ai passé un weekend de la loose bien comme il faut !

tumblr_o5siyarnam1uquhb6o1_400

Tout a commencé vendredi, quand je suis restée bloquer aux caisses « minutes » parce que celle d’à côté avait chourave un truc. Les nénéttes ne voulaient laisser partir personne tant que la police n’était pas là. Ok, 30 minutes de pause déj’ de perdu. Aprem au boulot à l’image de la semaine : éreintante. Enfin chez moi, je passe un p’tit coup d’aspi avant l’arrivée de Chéri-chéri, je secoue le plaid par la fenêtre et c’est le drame. Non, je n’ai pas lâché le plaid. Pire. Mes lunettes ont décidé de s’envoler vers d’autres horizons aka le sol de la cour du voisin du rez-de-chaussée. Sans surprise, les deux verres en mille morceaux. Autant te dire que quand Chéri-chéri est arrivé, je n’étais pas au top de la joie.

J’aurai du deviner que ce weekend allait sentir la loose… J’aurai du annuler ce rendez-vous chez le coiffeur. Quand elle m’a dit « j’ai l’impression qu’il y a un peu de violine dans la couleur » alors que je lui montrais une photo du brun-roux de Gillian Moore, j’aurai du fuir, j’en suis consciente. J’ai juste ri jaune quand j’ai découvert une racine orange carotte et des longueurs violet foncé. Forcément je lui ai demandé de recommencer. J’ai donc des racines mauves et des longueurs violet-foncé. Ce soir je vais acheter une boîte chez Auchan et je vais rattraper le coup comme je peux… Puis le soir, on a voulu cuisiner tout les deux, parce qu’on aime bien cuisiner à quatre mains. Péché de gourmandise, on a fait des croûtes à la mozza sur la pizza qui s’est écroulée telle une vieille chaussette après cinq minutes de cuisson. Merci détecteur de fumée sans quoi je pense qu’on serait mort en sentant le cramé, le pesto et la mozza. À la place on sent juste le pesto et la mozza. (PS : le chat n’a pas du tout kiffé le BIP BIP du détecteur de fumée, on a du la cajoler toute la soirée et elle a gratté à la porte sept fois dans la nuit).

Du coup, j’ai passé mon dimanche matin à gratter l’intérieur du four avec tout et n’importe quoi, avant de me souvenir que ma mère m’avait laissé du bicarbonate de soude quand j’ai emménagé (mea culpa, c’était il y a neuf mois). C’est bien tombé que Chéri-chéri avait envie de paëlla. J’ai cuisiné jusqu’à 14h et après ciné-sieste-pizza-dodo de rigueur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s