Je suis une tatie qui déchire !

En trente-cinq jours, trois copines ont mis au monde les plus beaux bébés de la Terre. J’étais déjà marraine, tatie « pour de vrai » trois fois et tatie-par-extension-car-maman-est-ma-copine une fois. J’ajoute trois galons à mon palmarès.

Je suis ravie. J’achète de la déco, des vêtements, des jouets. Il m’arrive, quand je vois quelque chose, de le prendre en photo et de l’envoyer à la maman à qui cela pourrait plaire.

J’adore quand leur tout petit poing serre fort mon doigt. Quand elles (oui c’est une cuvée exclusivement féminine) me font l’honneur d’ouvrir leurs yeux bleus profonds pour la première fois.

Je regarde avec un sourire niais et un air bête les snaps/photos/vidéos que je reçois quotidiennement.

Je joue au football, je dois contrôler mes frappes et toujours laisser gagner le petit (j’ai un peu de mal avec ce dernier point).

J’aime beaucoup aussi le récit des accouchements (ironie inside) : la perte des eaux qui ne vient pas, le tampon du déclenchement, le col qui ne se dilate pas assez vite, l’idée que quatre, huit et dix doigts soit une unité de mesure, l’horreur des contractions et le « elle a mis son bras jusqu’au coude pour retirer le placenta ! Le truc était resté collé ». Les papas qui ont la chance d’être les premiers à profiter de bébé pendant que maman manque de tomber dans les pommes / se fait recoudre / a envie de pleurer (rayer les mentions inutiles).

J’avoue être parfois un peu désarmée quand je ne comprends pas ce que mon neveu veut me dire. Par contre je comprends très bien quand il me dit que quand il sera grand je devrais lui offrir une moto rouge.

Je reste baba quand je vois les exploits de ma nièce qui maintenant attrape des objets, a deux dents, se promène toute seule à travers les différentes maisons qu’elle fréquente.

Je n’ai pas encore la maturité la patience pour être mère. Je ne parle pas de changer les couches. Je parle de me lever la nuit, avoir un rythme constant 7/7, voir bébé pleurer et ne pas savoir quoi faire…

Alors je me contente d’être une Tatie ! J’offre des glaces, des vêtements, des jouets. Je joue au foot même en sandales à talons et jupe, je donne le biberon, je me laisse mordre le genou au prétexte qu’ « elle fait ses dents », je fais l’avion avec la fourchette et j’apprends à être patiente. Et je me demande quand mon tour viendra…

Publicités

Tic(s) & Toc(s)

Plus je lis de billets de blog plus je me dis que finalement, j’ai choppé une perle ! (= mon mec)

B9712006319Z.1_20170513121241_000+GR1929M74.1-0.png

Il sait lancer une machine. Il ferme même le bouton de ses jeans, met une lingette anti-décoloration, ne confond pas lessive et adoucissant mais il laisse parfois des tickets de caisse dans ses poches.

Et même qu’il sait plier le linge ! (après m’avoir demandé comment je faisais, le filou !).

Mon mec est allé chercher notre lave-vaisselle, l’a installé, a lancé le premier programme tout seul comme un grand. Et il était fier de m’expliquer comment il fonctionnait ! Pas eu le courage de lui dire que je connaissais un peu le principe, il ressemblait tellement à un enfant devant sa construction Lego !

Quand on invite, il y a un deal : je cuisine et il nettoie tout. D’ailleurs même quand on n’invite pas… je ne m’occupe que du sol, et il fait le reste (bwah les toilettes !).

Depuis qu’on a une terrasse, mon mec s’occupe de ses plantes avec intérêt. En déplacement, il me demande même de leurs nouvelles ! Il sait que leur espérance de vie est menacée avec moi

Il a même accepté mon chat alors qu’il est allergique… Je me demande même parfois laquelle de nous deux il est le plus impatient de revoir le vendredi soir !

Il plie la couette en trois morceaux égaux et ce, pour n’avoir qu’à glisser le pied sous la partie la plus haute afin de ramener la couette sur nous. #ConfessionsIntimes #OnS’ditTtout

Il est très tactile : il me prend toujours la main, me serre dans ses bras (même en public !), pose (au minimum) sa main sur moi dans le canapé/au ciné/en voiture.

Il n’a pas une très bonne mémoire mais se souvient toujours de ce que j’aime ou pas manger et boire ! (Alors que je suis obligée de l’appeler quand je fais les courses pour être sûre de ne pas me tromper !)

En revanche, il ne pense pas à ouvrir la fenêtre le matin.

Ni à mettre son linge dans le panier ! (Merci Belle-Maman qui l’a habitué à ramasser le linge au pied du lit)

Il pose son tee-shirt sur une chaise, son jean au sol, il jette son pyjama sur le lit… Mais il range toujours ses chaussures et chaussons dans le placard !

Il fait rarement à manger… Et il n’a jamais d’idées ! Par contre il est très bon public et tout ce que je fais est toujours bon !

Il n’est pas parfait (et ne prétend pas l’être !).

Il a des tics et moi les tocs qui vont à l’encontre et vice-versa.

Nous n’avons pas la même logique parfois mais avec quelques efforts par-ci par-là, beaucoup d’amour et une tonne de bons mots, le message finit par passer 🙂 (j’espère…) !